Depuis 2011, sont vendus sur le marché français des nouveaux types de cigarettes qui ne s’allument pas avec des buchettes d’allumettes. Des cigarettes dont vous pouvez personnaliser les arômes et le niveau de niveau de nicotine que vous fumez. On les appelle cigarettes électroniques, vapoteuses, e-cigs ou encore puff. Mais qu’est-ce qu’une cigarette électronique ? On vous répond dans l’article.

Qu’appelle-t-on cigarette électronique ?

Est appelé cigarette électronique, un dispositif avec la forme d’une cigarette ou d’un stylo et ne contenant pas de tabac. Il est doté d’une batterie et contient une solution de nicotine, des arômes et d’autres produits chimiques, tous rassemblés dans un fluide nommé e-liquide.

Lorsque les vapoteuses sont utilisées, l’e-liquide se transforme en vapeur qui peut être inhalé dans les poumons, on parle alors de vapoter et non de fumer. Les cigarettes électroniques sont fabriquées de manière à donner le contrôle au consommateur. Ce dernier décide de la teneur en nicotine de son appareil ainsi que les saveurs de la vapeur qu’il inhale.

Les cigarettes électroniques sont vendus en différents modèles :

  • Les cigalikes qui ressemblent beaucoup aux cigarettes traditionnelles et ne comportant aucun bouton
  • Les appareils préremplis ou pods en forme de cartouche
  • Les cigarettes rechargeables dotées d’une résistance et en forme de box

Les cigarettes électroniques sont-elles plus sûres ?

Pour le moment, il n’existe pas de preuve formelle pour affirmer que les vapoteuses sont moins nocives que les cigarettes traditionnelles. Cependant, la possibilité de personnalisation de la composition de ce que vous inhalez permet à un consommateur de se tourner vers la cigarette électronique pour arrêter de fumer.

Des substances dangereuses ont été trouvées dans les e-liquides et dans l’aérosol produit par les vapoteuses comme le :

  • Formaldéhyde
  • Acétaldéhyde
  • Acroléine

Certains produits chimiques présents dans les aérosols de cigarettes électroniques peuvent également causer des dommages à l’ADN. Toutefois, elles ne produisent pas le goudron des cigarettes classiques, qui est la principale cause du cancer du poumon. Certains scientifiques craignent que l’utilisation des vapoteuses n’augmente les risques de maladies pulmonaires, cardiaques et de cancer.

La cigarette électronique est-elle légale ?

Selon l’article L3513-5 du Code de la santé publique, la vente de cigarettes électroniques est interdite aux consommateurs de moins de 18 ans depuis 2016. Les vendeurs peuvent donc contrôler l’identité des acheteurs s’ils ne veulent pas s’exposer à une amende de 135 à 750 euros.

Dès 2017, il est aussi interdit de vapoter en certains lieux publics et dans des endroits accueillant des mineurs. Au travail, le vapotage n’est pas autorisé sauf si vous travaillez en extérieur comme dans le BTP.

Les cigarettes électroniques constituent un nouvel appareil qui change des bâtons de cigarette traditionnels. Elles sont plus durables, car vous ne multipliez par les paquets.