Le cannabidiol (CBD) devient de plus en plus courant sur le marché français. Cette molécule dispose des vertus thérapeutiques connues et considérées comme non psychoactives. Dans cet article, découvrez les réponses à toutes vos questions sur le CBD et les tests salivaires.

Test salivaire, à quoi sert ?

Le test salivaire est le type de contrôle le plus simple et le plus rapide pour dépister la consommation récente de stupéfiants chez un individu. Il permet de contrôler si la drogue circule dans votre organisme, mais pas de déterminer en quelle quantité exactement.

Ces tests possèdent des fonctionnalités très simplistes. Pour ce faire, une bandelette de prélèvement similaire à un coton-tige est frottée sur la partie de la cavité intérieure de la joue. Une fois la salive recueillie, le dispositif détermine le résultat au bout de 3 à 10 minutes.

S’il change de couleur, cela ne signifie la molécule détectée dépasse un certain seuil de concentration dans l’échantillon, montrant que votre test est positif. Un test salivaire pour le cannabis sera positif si le produit à base de CBD que vous avez consommé contient du THC.

Dans quelles situations ces tests sont-ils utilisés ?

Selon la loi, l’utilisation du test salivaire est obligatoire lors des situations suivantes :

  • En cas d’accidents de la route : toutes les personnes impliquées sont soumises à des dépistages de certaines substances psychoactives tels que la nicotine, l’alcool et la cocaïne.
  • En cas d’infraction au Code de la route : les accidents entraînant des blessures corporelles ou encore les accidents mortels, les forces de l’ordre sont obligées d’utiliser un test salivaire pour dépister la prise de stupéfiants.
  • Lors d’une mise en place d’une opération de dépistage massive par le procureur de la République à l’occasion d’un évènement particulier.

L’analyse et la procédure ont été simplifiées grâce à ces nouveaux tests salivaires. Ce dernier a également pour but de vérifier les comportements dangereux des conducteurs sous l’emprise des drogues sur les routes françaises. C’est aussi un moyen pour réduire les risques d’accident liés à l’usage de drogue au volant.

Par ailleurs, si le test salivaire revient positif, c’est-à-dire il y a la présence d’une substance illicite. De ce fait, les forces de l’ordre confisquent momentanément le permis de conduire. A noter que le test s’avère positif entre 4 heures et 6 heures après la consommation du cannabis contenant un taux élevé du THC.

Différences entre CBD et THC

Le Cannabidiol et le Tétrahydrocannabinol sont des substances issues de la plante de chanvre, tous deux sont donc des cannabinoïdes. Mais quels sont les points qui opposent le CBD et le THC ?

Qu’est-ce que le CBD ?

Le cannabis est constitué de plusieurs centaines de molécules cannabinoïdes. Il peut apporter plusieurs avantages sans produire des effets psychoactifs, donc pas de dépendance physique.

Le CBD procure des effets thérapeutiques inattendus. Il permet également de lutter contre des troubles liés à l’anxiété et le stress émotionnel. Il dispose ainsi des propriétés antalgiques et anti-inflammatoires dans le cadre de certaines douleurs. Cette molécule demeure la solution la plus efficace pour un sevrage tabagique.

Qu’est-ce que le THC ?

Le tétrahydrocannabinol ou THC est une substance active réputée pour ses effets psychoactifs sur l’organisme, notamment sur le cerveau. Celui-ci contribue à modifier l’état de conscience de son consommateur. Toutefois, la réglementation française interdit la consommation des substances psychoactives. Il peut également causer de graves dommages sur le cerveau lorsqu’il est consommé.

Le CBD peut-il être détecté ?

Pour commencer, le CBD n’est pas détectable avec les tests salivaires employés par les forces de l’ordre. Si vous consommez, des produits à base de CBD présentant une teneur relativement élevée en THC, si celui-ci dépasse le 0,2%, il est probable que les tests se révèlent positifs. En effet, ce type de dépistage simpliste n’est pas sensible au CBD et recherche seulement le THC.

La loi française confirme formellement que le cannabidiol n’est pas classé dans la catégorie des substances stupéfiantes. Les produits au CBD comme les huiles, thé, tisane, e-liquides et encore plus sont désormais mis librement en vente dans les boutiques physiques ou en ligne.

En réalité, il n’existe pas de tests salivaires spécifiques pour le CBD. En revanche, mieux vaut éviter de consommer des produits à base de CBD si vous prévoyez de conduire.

Quels produits CBD consommer pour être sûr(e) ?

Il est conseillé de se procurer des produits à base de CBD de qualité, sûre et fiable. De nombreuses boutiques affichent la concentration du CBD en pourcentage sur leurs produits. D’autre part, en tant que consommateur, il faut bien choisir le mode d’administration du CBD selon vos besoins, pour ne pas faciliter le test à devenir positif.

Les produits en contact direct avec la salive tels que l’huile, les fleurs, les résines et les e-liquides pour cigarettes électroniques sont plus susceptibles d’engendrer un résultat positif du test salivaire. Même si ce dernier représente moins de 0.2% de THC, en se fixant dans la salive, les chances qu’il soit dépisté positif augmentent dangereusement.

Il sera donc indispensable pour vous de faire attention à votre consommation de CBD. Tournez-vous vers des produits garantis dont le taux de THC est toujours clairement affiché et les tests disponibles librement.